article de l 'oposition pour le journal de la ville d' Issoire avril 2010

 Issoire s’obstine à augmenter les impôts

 

          Les ressources financières totales d’Issoire et d’Issoire Communauté continuent d’augmenter. Pourtant la ville d’Issoire choisit aujourd’hui une hausse des impôts. Dans une période difficile, cette mesure diminue le pouvoir d’achat des issoiriens. Certaines villes augmentent les impôts pour démarrer un vaste programme d’investissements. Ce n’est pas le cas à Issoire cette année. D’autres en profitent pour mener une action sociale hors du commun. La stagnation de la subvention du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), du jamais vu depuis 20 ans, et surtout la baisse des subventions aux associations montrent qu’en matière sociale, la ville régresse.

 

          Sur le plan économique même constat : seulement 5 % des dépenses d’investissement du budget 2010 sont consacrés à l’économie et à la formation.

 

          Dans ces conditions nous regrettons cette augmentation des impôts qui est le fruit de la facilité et d’un dogme socialiste. Nous rappelons aussi que les taux d’imposition n’avaient pas bougé depuis vingt ans à Issoire.

 

Les associations grandes perdantes de ce budget

 

          Les associations sportives, culturelles jouent un rôle social primordial dans notre cité. Grâce à des centaines de bénévoles, nos enfants peuvent pratiquer leurs loisirs préférés les mercredis et les week-ends dans des conditions optimales.

          En cette période difficile pour tous, au moment où une crise du bénévolat se dessine, diminuer les subventions, c’est envoyer un signe négatif pour les associations fort dommageable.

          De même, faisons confiance aux dirigeants des associations. Ne soyons pas sans cesse à les surveiller et les contrôler. Ils font leur travail avec honnêteté et passion. Ils méritent  un appui quotidien et un grand respect.

 

 

Les écoliers Issoiriens peuvent-ils apprendre à nager ?

 

          Lors d’une récente réunion, Monsieur le Maire nous informe que la ville d’Issoire, à la différence des autres communes, ne souhaite pas financer le déplacement et l’entrée des élèves de CE2-CM1-CM2 à la piscine d’Issoire. L’opposition issoirienne rappelle que les élèves rentrant en sixième doivent savoir nager. L’accès pour tous, dans les mêmes conditions au centre nautique est un principe d’égalité et d’intégration sociale. C’est aussi le moyen de faire connaitre à nos jeunes Issoiriens notre tout nouvel espace aquatique. Tous n’ont pas la chance de s’y rendre en famille . La ville d’Issoire peut à notre avis faire un effort financier pour une action sociale majeure.

 

 

Fin des travaux du boulevard Pasteur

 

          Les travaux boulevard Pasteur ont été plus longs que prévus. Je comprends l’impatience des issoiriens, mais je soutiens aussi les élus issoiriens qui ont fait de leur mieux pour activer la réalisation de ces travaux. Mon expérience de deux mandats, me fait dire aujourd’hui que gérer une telle situation (intempéries, relations avec les entreprises) n’est jamais aisé. Dans tous les cas, le résultat est satisfaisant. Esthétisme, sécurité pour la circulation douce sont au rendez-vous. Dans le cadre de ces travaux, la concertation avec les riverains et la continuité républicaine entre l’ancienne et la nouvelle municipalité se sont bien exercées. Ce n’est malheureusement pas toujours le cas. Parfois des usages, fruit de l’expérience ou des projets sont abandonnés par le simple fait qu’il faut agir différemment. Je regrette cette attitude sectaire. Notre objectif à tous devrait être la défense des intérêts des issoiriens.

 

 

                                                                     Bertrand BARRAUD

                                                                     et les élus d’Ensemble Demain Issoire